La danse arabe : Le striptease du monde musulman ?

Lorsqu’on évoque la danse arabe vous pensez effectivement à la belle femme arabe sexy vêtue de son costume de danseuse exécutant des gestes et des mouvements très sensuels avec son corps. Mais savez vous qu’il existe différents styles de danse orientale dans les pays arabes.

Un peu d’histoire sur la danse arabe

La danse arabe appelée également “danse du ventre, danse orientale” est un danse originaire de Mésopotamie, région historique du Moyen-Orient.

Il existe de nombreuses variantes de la danse arabe dans les pays arabes (Maroc, Algérie, Tunisie, Liban, Iran, Irak, Turquie, voire même en Grèce), ce sont toutes ces variantes qui en font sa richesse, car la danse arabe est avant tout un élément important de l’empreinte culturelle d’un pays.

Toutefois, après comparaisons et études approfondies, les experts du monde musulman s’accordent à dire que c’est en Egypte, tout particulièrement au Caire, que la danse du ventre est la plus perfectionnée, prouvant aussi que cet art en est originaire.

Historiquement, la danse orientale Égyptienne, appelée “danse massri” (massr désignant “Egypte” en langue Égyptienne) s’inspire de la danse indienne des arabes du Nord de l’inde, venus en Mésopotamie, principalement en Egypte, sur les traces de leurs ancêtres.

Lors de la campagne d’Egypte par Napoléon Bonapart en 1798, les soldats français découvrent pour la première fois la danse arabe. Venant d’une société européenne dont la nudité est, tout simplement, interdite la découverte de femmes exotiques, aux teints de peux mats, moitié dénudés et dansant langoureusement, agit comme un puissant aphrodisiaque sur l’homme européen.

La danse arabe, une technique de séduction redoutable

La danse arabe est un art à part entière qui s’est construit au fil des siècles et des générations. Pour le monde musulman la danse orientale représente les mystères de la vie, la naissance, la mort, la nature, la fertilité et surtout le désir sexuel.

Cette danse nécessite essentiellement la maîtrise des hanches, du ventre et des fesses. Ces mouvements, exécutés avec sensualité, sont assimilés par de nombreux hommes à un acte sexuel visuel. Il arrive que la danseuse atteigne un état de transe intense, elle est alors au paroxysme de son art. Longtemps les danseuses arabes ont su jouer de leurs atouts pour impressionner et séduire des hommes d’influence et de pouvoir. Le jeu de regards étant un facteur essentiel véhiculant la tension sexuelle de la situation. Il émane de ce rituel artistique arabe un parfum sensuel ne laissant pas les hommes indifférents.

La personnification de l’acte sexuel, dirons certains, le « table dance » à la maghrébine, le striptease à l’orientale, dirons d’autres. Des hommes de tous horizons, ayant assistés à des spectacles de danse arabe dans les villages profonds du Maghreb, nous ont raconté avoir étaient sous l’emprise du sortilège de l’amour et de l’érotisme. Une sorte d’hypnose dansante, Messmer n’aurait pas fait mieux ! La projection simultanée, de ce corps qui s’exprime, qui s’exhibe est une réelle invitation au voyage où tous les fantasmes sont permis. L’acte sexuel est fantasmé par les hommes au moment de la danse poussant ces derniers dans leurs obsessions charnelles les plus bestiales.

Attention à cette danse, messieurs, vous en tomberez amoureux c’est garantie !

Constatez par vous même l’effet de cette beurette sexy exécutant une danse arabe (vidéo | moins de 2 minutes) :